Qui vous raconte des histoires ?

Enfant, Je ne ratais pas une occasion de me faire conter une histoire.

J’étais persuadé que cela me passerait ; Finalement, je crois que je n’ai jamais autant aimé cela que depuis que je suis adulte.

Internet devrait être un superbe outil pour la narration de récits. Pourtant à en croire Reuben Steiger, le canal a totalement échoué dans sa capacité à raconter des histoires.

Je souscris à son constat : Internet n’arrive pas – encore – à dépasser son statut d’outil technologique.
Dans cette course à l’avantage fonctionnel et au retour sur investissement, nous avons occulté le potentiel artistique et créatif du  médium.

Est-ce que cela ne participe d’ailleurs pas à l’essoufflement de l’efficacité de beaucoup de campagnes web ?

Tout bouche à oreille a besoin d’un déclencheur, d’un premier échange.
La technologie peut soutenir et accompagner cette démarche, mais nous devons proposer des raisons d’être séduit et convaincu.

Bien sûr, créer un récit et le faire exister sur le web peut s’avérer cher à produire. Des incertitudes demeurent encore lors du moment de la projection ROI.

Mais est-ce que faire l’impasse ne revient pas à ignorer l’univers du produit, à nier sa valeur.

Faites vous votre opinion mais penser que la seule présentation logique des caractéristiques suffit à augmenter les ventes, c’est vraiment croire aux contes de fées.

Quitter la version mobile